Skip to content

Comment faire face à une journée sans clients en boutique ?

Quand le chiffre d’affaires est 2 fois moins élevé que celui de votre prévisionnel financier, il y a de quoi commencer à stresser, n’est-ce pas ? 

En tant que petits commerçants, nous avons tous vécu ces périodes (de quelques jours à quelques mois) pendant lesquelles il semble qu’il y a régulièrement des jours où personne ne visite nos boutiques. Premier élément pour se rassurer : cela arrive à tout.e.s les gérant.e.s ! 

Comment faire face à une journée sans clients en boutique ?

Les raisons d’une baisse de fréquentation de votre boutique peuvent être nombreuses :

  • arrivée des beaux jours ou des vacances scolaires,

  • confinement ou mesures sanitaires renforcées,

  • baisse progressive de l’intérêt pour votre offre, d’une partie de votre clientèle,

  • arrivée de nouveaux concurrents dans votre zone de chalandise…

Une baisse de fréquentation dans votre magasin, c’est souvent quelque chose de difficile à gérer émotionnellement aussi : notre égo en prend un coup !

Dans cet article, je vous propose de parcourir les tactiques et astuces auxquelles vous pouvez faire appel si vos clients désertent votre boutique. C’est parti !

Baisse du CA : gérer sur un plan psychologique et émotionnel

La première chose à faire lorsqu’on est gérant.e d’un petit commerce et qu’on voit son chiffre d’affaires baisser, c’est de s’assurer qu’on ne le vit pas trop mal.

Je vous présente quelques astuces qui marchent pour moi, et j’espère qu’elles pourront vous aider également 🙂

Découvrez les accords de Toltèque

Si vous ne connaissez pas ce petit livre, qui se parcourt en 2 heures maximum, je vous invite vivement à lire Les Quatre Accords de Toltèque.

L’auteur du livre, Miguel Ruiz, a connu un grand succès, avec des millions d’exemplaires vendus partout dans le monde.

La raison de ce succès est qu’il propose une lecture simple mais très utile de nos conditionnements et des “accords” qu'on a dû passer avec notre famille, notre environnement et la société toute entière, pour pouvoir grandir et nous développer.

Certains de ces accords ne sont plus forcément nécessaires à l’âge adulte, mais on les conserve et ils continuent à nous influencer… Par exemple, “je dois absolument réussir sur un plan matériel” est un accord assez fréquent et qui n’est pas toujours celui qui vous mènera au bonheur.

Le livre vous propose de découvrir et d’appliquer au quotidien 4 nouveaux accords, qui sont les suivants :

  1. Que votre parole soit impeccable,

  2. N’en faites jamais une affaire personnelle,

  3. Ne faites pas de suppositions,

  4. Faites toujours de votre mieux.

Comme vous le voyez, c’est plutôt simple ! Le livre développe en détail ces 4 points et c’est une lecture utile pour prendre du recul et mieux vivre les choses, comme par exemple une baisse du chiffre d’affaires dans votre boutique 🙂

Par exemple, vous pourriez ne pas en faire une affaire personnelle. C’est-à-dire que vous pourriez délier votre égo de la réussite de votre magasin. Ce n’est pas vous qui êtes en cause, ce sont probablement d’autres facteurs qui entrent en compte.

Dites-vous aussi que vous faites de votre mieux pour offrir le meilleur à vos clients. Vous travaillez dur, vous êtes accueillant.e et de bon conseil pour votre clientèle, vous proposez des produits de qualité (dont peut-être la gamme de produits de kami store 😉), etc.

En bref, les accords de Toltèque peuvent être une façon de mieux vivre le stress d’une baisse de votre clientèle.

Pratiquez la méditation de pleine conscience

Dans la même lignée, j’observe à titre personnel, et en échangeant avec d’autres entrepreneurs, que la méditation de pleine conscience, pratiquée de manière régulière, apporte une excellente méthode pour mieux gérer ses émotions et limiter son stress.

Vous pouvez la pratiquer dans un club, ou tout simplement chez vous, par exemple en achetant un livre d’initiation à la méditation, ou avec une application comme Petit Bambou.

Les bénéfices de la méditation sont nombreux mais il faut insister sur le fait qu’une pratique assidue donne de bien meilleurs résultats. Si vous pratiquez tous les 3 mois, ce sera bien moins efficace que si vous pratiquez 10 minutes tous les matins. Bonne méditation 🙏

Rappelez-vous de la raison d’être de votre boutique

Une autre bonne façon de mieux vivre une baisse de fréquentation, c’est de prendre du recul, et vous rappeler les raisons pour lesquelles vous avez ouvert votre boutique.

Vous avez probablement une “raison d’être” (votre "WHY") qui vous anime et vous motive au quotidien. Peut-être que c'est de contribuer à sauver la planète en proposant des produits durables ou bio.

Et c’est justement quand les choses vont moins bien que cette raison d’être peut être d’un grand secours !

Repositionner votre problème de court-terme dans un cadre plus large et retrouver la vision long-terme, c’est très facilitant pour se mettre au travail avec le sourire 🙂

Baisse du CA : gérer sur un plan business

Une fois que vous avez géré sur un plan émotionnel et que vous avez retrouvé l’envie d’agir, il est temps de se pencher sur le fond : pourquoi votre chiffre d’affaires baisse-t-il ?

Voilà les 3 raisons les plus fréquentes d’une baisse de fréquentation :

La raison est conjoncturelle

Une raison conjoncturelle de baisse de votre CA, c’est par exemple le déconfinement sanitaire, qui permet aux clients de partir à la plage ou d’aller rendre visite à leur famille, délaissant ainsi votre magasin.

Vous n’y pouvez rien !

Dans ce cas, mon conseil est simple :

  1. essayez autant que possible d’anticiper ce genre d’événements conjoncturels qui pourront impacter votre CA,

  2. profitez de ces périodes d'activité réduite pour continuer à développer votre offre et à gagner du temps sur vos actions à mener.

Sur ce deuxième point, une baisse de fréquentation vous permet souvent de bénéficier de périodes de calme dans le magasin : il arrive que deux heures passent sans qu’un client n’entre !

Si c’est le cas, profitez-en pour avancer sur votre comptabilité, réglez vos fournisseurs, gérez vos déclarations administratives ou fiscales, ou menez à bien toute autre action nécessaire pour votre magasin.

Ces moments sont aussi l’occasion de développer de nouveaux projets pour votre boutique :

  • trouver de nouveaux produits durables ou bio à ajouter à votre gamme,

  • améliorer la décoration ou la présentation des produits en boutique,

  • plancher sur le lancement d’un service de livraison ou de click-and-collect,

  • lancer des animations en magasin (découverte de produits, ateliers thématiques, etc.),

  • et plein d’autres idées encore pour rendre votre magasin plus attrayant.

De cette façon, lorsque votre clientèle reviendra visiter votre boutique, elle sera ravie de découvrir les nouveautés proposées !

La raison est concurrentielle

L’arrivée d’une boutique concurrente dans votre quartier peut souvent rimer avec des sentiments négatifs variés : déception, peur, colère…

Il faut se dire que la concurrence fait partie de la vie et est saine : elle stimule la créativité et peut vous mener à vous dépasser pour faire encore mieux.

C’est ce que je vous propose donc de faire en priorité : tentez d’analyser la valeur ajoutée apportée par votre nouveau concurrent et comment vous pouvez faire encore mieux, ou au contraire, comment vous différencier en proposant quelque chose d’innovant, et que votre marché local appréciera.

Vous pouvez ensuite adapter et renforcer vos actions marketing pour que votre clientèle soit mise au courant des nouveautés que vous avez lancées.

La raison concerne mon offre ou le marché

Si la raison de votre baisse de fréquentation concerne une évolution du marché sur lequel vous évoluez, ou de votre offre, vous devez bien analysez ce facteur.

Vous pouvez :

  • lire les médias généralistes et spécialisés, pour vous faire une idée des évolutions en cours,

  • demander conseil à votre expert-comptable ou à des experts de votre secteur d’activité,

  • parler à des confrères et consoeurs ayant des boutiques similaires, dans d’autres zones de chalandise, pour obtenir leur avis et trouver des solutions,

  • demander l’avis de vos clients existants, ou de prospects via un sondage.

Sur base de ces informations et de l’analyse que vous pourrez en faire, un “pivot” de votre activité peut être nécessaire, c’est-à-dire un changement significatif de votre offre ou de votre positionnement.

N’oubliez pas de sécuriser financièrement votre entreprise !

Pour finir, n’oubliez pas de consulter votre conseil comptable ou financier pour vous assurer que la situation financière de votre entreprise est saine, malgré cette baisse de CA.

Si ce n’est pas le cas, votre conseiller.e pourra vous orienter vers des solutions financières (refinancement bancaire, réduction de certains coûts, etc.).

Pour conclure, la baisse du chiffre d’affaires de votre magasin n’est pas nécessairement la fin du monde ! Subir une baisse de CA peut arriver à toutes les boutiques et vous pouvez créer les conditions internes et externes pour résoudre ce problème et le vivre sereinement 🙂

 

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rater aucun article !